La culture de l'esprit

tous les acteurs des films james bond

Qui est James Bond, le symbole viril ultime ?

James Bond, ce personnage de fiction ayant émergé de l’esprit de Ian Fleming, s’est présenté à nous sous plusieurs figures au cinéma. Cependant, qu’il soit représenté par Sean Connery, Roger Moore ou récemment par Daniel Craig, 007 a toujours conservé certains traits qui lui sont propres. Il est l’homme ultime, calme, méthodique, celui qui maîtrise la situation et protège par ses talents.

Réfléchi, rusé, ferme, l’espion est capable de s’imposer dans des situations qui feraient perdre son sang froid à tout homme. Alors concrètement, que représente James Bond ? Est-il le symbole masculin par excellence ?

Qui est James Bond ?

James Bond est un espion créé par le romancier Ian Flemming. En réalité, l’auteur a lui-même coordonné de nombreuses opérations des services secrets britanniques durant la seconde guerre mondiale. Comme sa créature, il est séducteur et ingénieux ; la différence majeure avec sa création est qu’il n’est pas lui-même sur terrain, il coordonne des hommes.

tous les acteurs des films james bond

Et c’est en s’inspirant de chacun de ces agents secrets qu’il façonna le personnage de James Bond. Cet espion est donc la quintessence de plusieurs espions, à laquelle se sont ajoutés les traits de caractère de Ian Flemming.

Symbole de virilité

La virilité, avant d’être déformée et confondue avec un machisme malsain, condense en un mot les plus belles valeurs de l’homme (je détaille la puissance de la virilité dans cet article). C’est-à-dire le courage, la force, l’héroïsme, la capacité de s’imposer dans le monde pour protéger les siens. Pour protéger sa nation ou sa famille, et parfois les deux à la fois. Nous retrouvons cette virilité en James Bond, homme polyvalent capable de conquérir femmes et adversaires par son assurance et sa force. Capable d’aimer un jour, et d’assimiler la perte le lendemain. Capable d’encaisser les malheurs qui s’acharnent sur son âme.

James Bond, une capacité d’action inébranlable

Prêt à tout, 007 possède les capacités physiques et psychiques d’accomplir toute tâche. Que son théâtre d’opération soit l’eau ou la montagne, il est capable de s’adapter et de coller aux nécessités du terrain. Nous devinons à travers cette faculté d’adaptation un entrainement rigoureux ayant permis de sublimer des facilités naturelles. En somme il est totalement libre de ses actions, car aucune limite physique ne peut le contraindre. C’est vers cette liberté que l’homme ultime doit tendre, en développant ses facultés afin d’élargir ses possibilités.

La faculté d’adaptation est l’essence même de la vie. Chaque organisme doit être capable de s’accommoder à son environnement à aux mouvements de la matière. C’est pourquoi, en développant en permanence ses facultés d’adaptation James Bond atteint les sommets de l’être humain, il atteint l’aspect de surhomme (à ce propos, cet article explique l’intérêt du sport dans le développement de soi).

Cette pousse provient du même champ :   L'importance de Dieu chez William Blake

Le sang-froid de l’agent secret

007 est flegmatique, ce qui signifie qu’il est capable de contrôler ses émotions, et en définitif d’exprimer ce qu’il doit exprimer selon la situation. La situation n’a pas d’emprise sur lui, mais c’est lui qui, en conservant son calme, conserve le contrôle. Sous son incarnation par Roger Moore, James Bond blague tout en maintenant une attitude droite et maitrisée. L’un des seuls moments où on l’aperçoit perdre son sang froid, c’est sous l’aspect de Daniel Craig, lorsqu’il revoit dans une situation extrême la femme qu’il aimait. Heurté par le choc, meurtri par un amour inaccompli, il parvient malgré tout à conserver l’attitude obligatoire de l’agent.

Chevalier au service de sa majesté

Le chevalier est celui qui agit pour ce que l’on appelle le Bien. Même si l’attitude de 007 peut sembler orgueilleuse, en réalité elle n’est que de l’humilité. James Bond sait qu’il est excellent dans son travail, par ailleurs, on tentera plusieurs fois de le mettre au placard, mais toujours il sera récupéré dans sa retraite pour sauver une humanité en danger. En cela, James Bond accepte sans faire d’histoires, comme si c’était la fatalité.

sean connery est james bond

De plus, l’orgueil serait contre productif dans son travail. Plusieurs fois il se jette dans la gueule du loup pour étudier son ennemi de plus près, et tandis que le monstre s’enorgueillit déjà de sa victoire, James Bond dévoile son jeu et le ridiculise. C’est donc par maîtrise de soi qu’il défait ses adversaires.

Comment devenir James Bond ?

Si James Bond est capable de s’adapter à toute les situations, c’est qu’il possède un ensemble de qualités qui font de lui l’homme ultime. Au fil des années le personnage s’ancre dans l’inconscient collectif. Comme Ulysse est à la ruse, James Bond est désormais à l’espionnage. Derrière le personnage charismatique, nous percevons les nombreux hommes qui ont façonné l’imaginaire de Ian Flemming. Derrière la création, il y a de véritables individus. Passant de l’auteur aux téléspectateurs, ces anciens espions s’immiscent en nos esprits, et nous entraînent vers un dépassement total.

James Bond est devenu un symbole, il représente la masculinité, portant des générations d’hommes vers le haut en insufflant en eux la puissance. Sa force, sa détermination, font que chaque homme devrait mériter un jour de prononcer : mon nom est Bond, James Bond.


Nouveaux contes, mythes et légendes pour comprendre le XXIe siècle

Voici la compilation ultime de mes écrits. Vous y retrouverez plus de 300 pages de légendes et nouvelles, accompagnées de réflexions philosophiques :

Votre livre Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir ce travail.

Un projet d’écriture ou une question ? Pour me contacter, c'est par ici

Précédent

Pourquoi faire du sport ?

Suivant

Dieu vous le rendra au centuple signification

  1. Nina

    Issu de l’inconscient collectif du temps de la seconde guerre mondiale et de la guerre froide, ce héros devenu emblème archétypal masculin porte en lui l’angoisse existentiel connue par les orphelins.
    Ian Flemming a dépassé les contours de sa vie personnelle désireux que sa mère lui accorde respect et reconnaissance mais en tant qu’espion il était tenu au secret.
    Peut-être désirait-il exacerber certaines manières d’être, au monde et dans le combat, très britanniques et forger ainsi un modèle masculin hors normes (presqu’antisocial), mais toujours au service de sa majesté.
    Galant, prudent, observateur, amoureux du “beau”, adepte du luxe et de la belle vie il marque malgré tout de son empreinte sa non complaisance vis à vis des possessions matérielles, il semble libre, indépendant, têtu et s’en tient à son propre jugement.
    Il gagne à tous les coups mais parfois il y perd amour et âme ; il est infiniment seul ce qui renvoie au statut d’orphelin qui lui colle à la peau.
    Glorieux, reconnu par ses pairs il reste un anonyme dans le monde du quotidien.
    Même si tout le monde le connait.
    Il faudrait demander aux femmes si dans leurs rêves James incarne le parfait héros, chevalier, défenseur des faibles et des pauvres, celui qui lutte jusqu’au bout pour sauver sa nation…
    “On ne vit que deux fois
    La première quand on naît
    La deuxième quand on est face à la mort.”

    • Merci pour ce commentaire Nina, qui complète parfaitement la personnalité de James Bond !

  2. Vérène Schaeffer

    Héros sans peur, doté d’une invincible virilité et d’un charme irrésistible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén