La culture de l'esprit

Comment le Diable se cache dans les détails ?

C’est lorsque nous pensons qu’il n’existe pas, qu’il gagne. C’est lorsque sa ruse lui permet de se dissimuler, de se dérober à notre perception, que toute sa malice se répand. Je veux bien évidemment parler du Diable, mais comment le Diable se cache t-il dans les détails ?

Qui est le Diable ?

Tout d’abord, avant de chercher où il peut se trouver, il faut comprendre ce que l’on recherche (pour comprendre le mal, lisez cet article). Est-ce une créature avec des cornes de bouc, qui crache des flammes et porte un trident ? Pas tout à fait.

le grand dragon rouge planche de william blake, incarnation du diable
Le grand dragon rouge, aquarelle de William Blake

Cette image en revanche est bien inscrite dans notre culture. Nous faisons porter au démon le poids de tout le mal que nous faisons nous-mêmes. Il est La grande cause, qui guide la main de l’homme vers la perdition. Il est là lorsqu’un être sombre dans la criminalité, il est quelque part également lorsque l’humanité s’enfonce dans la guerre et la mort. Subtil, c’est lui qui guide les petites cupidités qui font les grands maux. C’est lui qui guide les faibles jalousies provoquant les fortes peines.

Le Diable comme symbole du Mal

En fait, le Diable incarne en tant que symbole toute la face sombre de l’univers. Il ne faut donc pas le voir comme une entité, opposée à un Dieu barbu, mais plutôt comme une force, une loi naturelle, inscrite dans la matière (je développe cette idée dans cet essai).

Si nous voyons Dieu comme un Grand Tout, comme l’énergie faisant vibrer le monde avec omniscience et omnipotence, cela veut indéniablement signifier que le Diable est l’une des faces de Dieu. Par ailleurs, cette connaissance est pluri millénaires, puisque Lucifer était déjà étroitement lié à Dieu dans l’ancien testament, puis par la suite Lucifer se corréla à Jésus Christ en tant que porteur de lumière, ce qui crée un lien direct entre l’enfer et le paradis. Entre Dieu et le Diable.

le diable se cache dans les détails expression, visages tourmentés, peur sur le visage

Le Diable ne fait finalement que jouer le rôle qui lui a été donné par la vie, car s’il existe, c’est nécessairement que son rôle est essentiel. La vie ne conservant à long terme que ce qui est utile.

Le Diable est porteur du mauvais rôle

Nous voyons dans la structure même de l’univers un rôle essentiel au Diable. En incitant les créatures à commettre de mauvaises actions, il rééquilibre le monde. En étudiant l’histoire, nous observons que chaque mal, guerre ou famine, provoque à long terme une renaissance pour l’humanité. Et même sur une échelle individuelle, en insufflant la faim, le Diable incite l’individu à se nourrir. Le Diable est donc parfois nécessaire, mais cela ne veut pas dire qu’il doit dominer, mais être présent dans un juste équilibre.

Cette pousse provient du même champ :   Comment l'orgueil pervertit l'âme ?
Les quatre cavaliers de l’Apocalypse, Albrecht Dürer

Malgré tous les progrès scientifiques que nous pouvons faire, le Diable est et restera toujours en plein cœur de la matière. Même en temps de paix, il frappe les hommes avec sa ruse. Généralement, la paix existe lorsque les pays ont suffisamment de ressources pour alimenter les populations. Dans ces instants il n’y a plus à se soucier des guerres des famines ou des maladies. C’est alors que le Diable invente d’autres maux. Par le plaisir, il endort l’humanité, par l’ennui, il détourne les regards des choses essentielles. Et progressivement la paix s’étiole sous les petites malices de chacun, petites malices provoquées par le grand état de paix.

Le Diable se cache dans les détails

De notre échelle individuelle, nous pouvons tenter de maîtriser les malices du Diable. Mais pour cela il faut apprendre à écouter au fond de soi et avec vigilance.

Mes chers frères, n’oubliez jamais, quand vous entendrez vanter le progrès des lumières, que la plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ! » 

Charles Baudelaire

Lorsque vous vous apprêtez à commettre un acte qui va à l’encontre de votre conscience, écoutez, et vous entendrez au fond de vous comme le ricanement d’une bête. Ne vous y trompez pas, c’est le Diable qui guide votre main. Qui vous guide vers un acte que, au fond de vous, vous ne souhaitez pas commettre. Pour renforcer cette mauvaise action, il déchargera en vous du plaisir, et progressivement cette mauvaise action deviendra une habitude. C’est alors que le Diable, toujours tapi dans l’ombre de votre âme, continuera à faire le mal tout au long de votre vie, et ce à travers votre main. En effet, le Diable se cache dans les détails.


Nouveaux contes, mythes et légendes pour comprendre le XXIe siècle

Voici la compilation ultime de mes écrits. Vous y retrouverez plus de 300 pages de légendes et nouvelles, accompagnées de réflexions philosophiques :

Votre livre Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir ce travail.

Un projet d’écriture ou une question ? Pour me contacter, c'est par ici

Précédent

Comment accepter ce qui est ?

Suivant

Comment l’orgueil pervertit l’âme ?

  1. Nina

    Jacques Brel / Le Diable

    “Un jour,
    Un jour le diable vint sur Terre
    Pour surveiller ses intérêts
    Il a tout vu le diable, il a tout entendu
    Et après avoir tout vu
    Et après avoir tout entendu
    Il est retourné chez lui, là-bas…”

    Le dualisme : vaste interrogation théologique, philosophique, psychologique..

    Les théologiens se sont penchés sur cet étrange questionnement : Dieu qui fit la Creation a créé 2 puissances : l’une pour le bien et l’autre pour le mal.

    Manuscrit de Qumrān, deux esprits furent créés par Dieu, le prince des lumières et l’ange des ténèbres.

    • C’est le grand affrontement éternel, qui dure depuis la nuit des temps et qui par sa nature, permet à la vie de s’épanouir. Si Dieu donne la vie, il la donne avec tous ses aspects

  2. Vérène Schaeffer

    LA FOI EST LE GRAND VAINQUEUR DU DIABLE.
    Si vous voulez avoir autorité sur le diable, échapper au piège de ses mensonges et à la destruction de votre foi, faites comme Jésus et les saints victorieux, chérissez la Parole de Dieu et brandissez-la comme une épée devant votre ennemi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén