La culture de l'esprit

anneau de pouvoir

L’anneau unique, symbole du mal selon Tolkien

Le mythe de l’anneau a une portée universelle. Et s’il tire sa forme des antiques mythes scandinaves, Tolkien en a changé le fond en présentant l’anneau unique. D’ailleurs, il n’est lui-même pas très convaincu d’avoir reproduit bêtement les mythes de l’anneau, pour preuve cette lettre à son éditeur :

Les deux anneaux sont ronds, et c’est là leur seule ressemblance

Lettre de Tolkien à son éditeur en 1961

Genèse et symbolique de l’anneau unique

Au cours de sa vie, Tolkien fera face aux horreurs de la guerre. Il en sortira profondément marqué, mais aussi fortement inspiré. En effet, la perte de ses camarades, la désolation des champs de bataille, les cris stridents des bombes déclencheront dans son esprit une suite de pensées qui aboutira à la parution de son œuvre “Le Hobbit” en 1937 puis enfin : “Le seigneur des anneaux” en 1954.

terre du milieu

Ces œuvres sont donc les fruits de la vie de Tolkien, agrémentées par ses études des mythes anciens. En puisant dans les valeurs universelles de la fraternité et de l’amour, l’auteur fait jaillir un mythe nouveau, qui transmet des codes essentiels à la structure d’une société.

Le seigneur des anneaux est en fait une quête pour comprendre la source du mal, et la détruire. La source du mal est symbolisée par l’anneau unique. Avant d’envoyer Frodon jeter l’anneau dans le feu, Gandalf l’étudie afin de comprendre ce qu’Il est.

La force de l’anneau, la ruse du mal

En fait, le porteur est possédé par ses propres envies, l’anneau n’est que tentation. (je vous invite à lire cette nouvelle pour découvrir les sources de la tentation). L’envie de céder à cette pulsion est en chacun de nous, et l’anneau n’a d’emprise que si nous défaillons.

Ne me tentez pas ! Car je ne souhaite pas devenir semblable au Seigneur Ténébreux lui-même. Pourtant le chemin de l’Anneau vers mon cœur passe par la pitié, la pitié pour la faiblesse et le désir de la force pour faire le bien.

Ne me tentez pas ! Je n’ose le prendre, pas même pour le garder en sûreté, inemployé. Le désir de l’utiliser serait trop grand pour ma force. Je vais en avoir un tel besoin ! De grands périls m’attendent.

Gandalf, le seigneur des anneaux

Plus l’individu est peuplé d’envies, de besoins, et plus l’anneau aura d’emprise sur lui. C’est pourquoi, le cœur des hommes est plus fragile que celui des Hobbits. Les hommes font la guerre, subissent des famines, et la perspective de pouvoir remédier à tous ces problèmes par l’anneau est attirante. Au contraire, les Hobbits décrits par Tolkien vivent dans la paix et l’abondance, toutes leurs nécessités sont comblées. Ce mode de vie simple, et l’attachement aux petits plaisirs plutôt qu’aux grandes ambitions, font des Hobbits de braves combattants du Mal.

Cette pousse provient du même champ :   Comment définir le paradis et l'enfer ?
l'anneau unique

L’anneau de pouvoir symbolise donc tous les désirs des hommes. Il est La solution aux maux de l’humanité, ou de moins se fait passer pour elle. Et c’est grâce à ce subterfuge que le mal grandit. Le plus grand mal n’est donc pas l’ombre du Mordor, mais bel et bien le cœur corruptible des créatures vivantes.

Détruire le mal

L’anneau, la source de la tentation doit finalement être détruit par le feu. (découvrez dans cet article comment Ulysse se protège de la tentation)

Le porteur de l’anneau fait face à ses propres envies. L’anneau, source de pouvoir, l’attire. Il n’aurait qu’à le porter pour les dominer tous. Pour éviter la ruine du monde, ce mal doit être anéanti. L’élu luttera jusqu’au bout de ses forces pour ne pas laisser le mal le transformer. La cupidité, la suspicion, l’avidité, tous ces vices seront amplifiés par l’anneau. Malgré tout et aidé par Sam au cœur pur et une touche de destin, Frodon parviendra à jeter l’anneau dans le feu, libérant ainsi la terre du milieu de la désolation.


Et toi, es-tu capable de jeter l’anneau dans les flammes ? Dis-le moi en commentaire.

Je t’invite également à me rejoindre sur mes différents réseaux sociaux pour profiter de contenus annexes :

Ma page Facebook

Mon compte YouTube

Ma page Instagram

Précédent

La magie de la prière, ou comment libérer son esprit

Suivant

La puissance des Contes et nouvelles selon Léon Tolstoï

  1. nina

    “une allégorie du destin inévitable qui attend toutes les tentatives de vaincre le mal par le pouvoir »
    Tolkien

    l’histoire de l’anneau au travers des siècles rappelle qu’il fut en effet signe de puissance, de pouvoir, et de domination tant sur les éléments naturels que sur les animaux ou les humains. Le pouvoir attire inévitablement la convoitise et la cupidité.
    Jeter l’anneau c’est renoncer à sa puissance et à son pouvoir maléfique.
    Dans les Nibelungen c’est le sort de cet anneau de malheur.
    Une légende raconte que Salomon le sage tirait sa sagesse et son éloquence de son anneau qui lui fut volé par un démon mauvais ! Cet anneau Salomon le retrouva dans les flots marins.
    Je me demande quel est le doigt pour porter l’anneau de pouvoir du seigneur des anneaux ? l’index est celui de la puissance et du pouvoir. l’annulaire de l’attachement et de la fidélité.
    Pensons à l’anneau du grand Pêcheur semblable à Saint Pierre, et qui est donné au pape lors de son intronisation.
    L’anneau est un cercle creux, une porte qui ouvre sur d’autres dimensions, un sésame ouvre toi !
    Cycle de l’année, temps zodiacal, l’ouroboros comme une entrée dans un monde invisible et ésotérique, signes d’un symbolisme cosmique.
    Le cercle parfait en sa structure est le symbole de l’Unité et du Temps, sans commencement et sans fin. Et le cercle comme protection contre toute influence est ce lien parfait entre l’humain et Dieu.
    je pense au premier cercle, celui des amis de Tolkien ; Williams et Lewis et d’autres écrivains réunis en un “cercle littéraire” où il était dit que le sacré est partout, en tous et en tout et non pas seulement dans la religion.
    Leurs fois chrétiennes différentes avaient malgré tout la même base : l’amour de Dieu, l’amour de l’humanité et de la Création ceci créant entre entre eux un “anneau” de justice et de vérité. Ils cherchaient le secret des “choses de la vie” ; d’ésotérisme en occultisme à l’anthropologie, ils s’essayaient au genre littéraire de l’apologie, de la fondation de mythes et de légendes tout en puisant dans les racines essentielles des antiques religions et du paganisme.

    “Choisis, intrépide étranger,
    Frappe la cloche et brave le danger,
    Ou imagine jusqu’à en devenir fou
    Ce qu’il serait advenu si tu avais frappé un coup”
    CS Lewis

    • L’anneau est bien porté à l’index, le pointeur, celui qui ordonne. L’index est particulièrement symbolique pour l’être humain car il est la clé de l’indication spatiale des objets et des actions. A l’aube du verbe, il permettait à l’espèce de se coordonner. Dans cette continuité, il marque l’inconscient collectif, et est naturellement exploité par les mythes pour marquer cette notion de pouvoir

  2. Nina

    Le porteur du mal a choisit le symbole de l’anneau car celui ci permet d’acquérir une puissance totale et englobe tous les mondes / saurai je jeter l’anneau dans le feu ? Qui peut le savoir vraiment ? Oui la tentation est forte de désirer pouvoir et richesse mais à quel prix ? Et à quoi bon ? Le hobbit est sage et honnête ! Mais il doit lutter et passer par maintes épreuves/en fait on en est tous là proche de l’anneau et proche du feu / le problème sil existe serait celui du Choix : bien choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén