La culture de l'esprit

Ulysse et les sirènes, la sagesse face à la Tentation

Ulysse et les sirènes

Si Ulysse succombe à la tentation d’écouter les sirènes, ce n’est pas par faiblesse, mais par une curiosité bien placée (découvrez mon article : La curiosité, vilain défaut ou pulsion de vie ?). Ce rusé n’est pas du style à foncer tête baissée, mais plutôt à récupérer des informations sans dangers.

Ulysse analyse la situation la tête froide, en toute conscience des risques. Il ne tombe pas dans le piège d’écouter les chant des sirènes, puis ensuite d’improviser pour se sortir de la situation. Car dès cet instant il est déjà trop tard et les émotions voilent la vérité dangereuse. Sans se laisser surprendre, il étudie son adversaire, apprend à le connaître, et prend les précautions nécessaires avant de l’affronter.

Ulysse affronte les sirènes

Avant de s’opposer aux sirènes, Ulysse bouche les oreilles de ses compagnons, puis leur demande de l’attacher solidement au mat. Ses instructions sont claires, les marins doivent resserrer ses liens s’il supplie pour être détaché.

Ulysse et les sirènes mosaïque

Plutôt que de s’abandonner corps et âme à ses émotions, Ulysse anticipe et prépare le combat. Ainsi, lorsque l’affrontement arrive, le chant des sirènes ne peut le vaincre, car même si la tentation voile les risques temporairement, l’anticipation le protège.

Nous succombons à la tentation lorsque celle-ci répond à nos besoins organiques (cliquez ici pour lire ma nouvelle qui décrit les sources de la tentation). L’affamé cherche à s’alimenter, l’alcoolique noie ses peurs dans l’alcool, et l’influenceur ouvre ses réseaux sociaux pour profiter d’une décharge de dopamine en contemplant ses adorateurs. La tentation gagne lorsqu’elle se présente à un homme démuni.

Cette pousse provient du même champ :   S'envoler vers la démocratie avec le référendum d'initiative citoyenne

Résister à la tentation des sirènes

Ulysse nous apprend à anticiper avant que le besoin ne se fasse ressentir. Dès que le besoin est là, notre organisme ne focalise son attention que sur l’assouvissement de celui-ci. De manière à ne pas succomber à la tentation, il faut l’éliminer avant que le besoin ne la rende attirante. Comme les sirènes, la tentation se déguise et occulte ses défauts. Belles en apparences, on aperçoit les monstres dans le fond lorsque le voile des émotions se déchire.

L’envie est inévitable, inscrite au fond de nous elle permet à notre organisme de survivre. Alors comment ne pas y succomber ? En rendant inaccessibles les appâts de La Tentation. En supprimant les biscuits de nos placards, les applications de notre téléphone, toutes les sources qui déclenchent la pulsion.

Soyons rusés comme Ulysse, attachons-nous au mat, et profitons pleinement du voyage sans finir engloutis par les monstres.


Nouveaux contes, mythes et légendes pour comprendre le XXIe siècle

Voici la compilation ultime de mes écrits. Vous y retrouverez plus de 300 pages de légendes et nouvelles, accompagnées de réflexions philosophiques :

Votre livre Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir ce travail.

Un projet d’écriture ou une question ? Pour me contacter, c'est par ici

Précédent

La curiosité, vilain défaut ou pulsion de vie ?

Suivant

Félix d’Hérelle, inventeur de la phagothérapie

  1. Nina

    ‘comment ne pas y succomber ? En rendant inaccessibles les appâts de La Tentation.”
    Ecris tu mais Ulysse ne rend pas les sirènes inaccessibles ; il les rend présentes ! S”en protège certes ; malgré tout il profite de leurs chants et de leurs charmes…
    Il ne s’abandonne pas à la tentation mais en profite pleinement…

    • Oui c’est vrai, il apprend à contrôler sa tentation, à la doser afin qu’elle ne le détruise pas.
      Après on peut aussi se dire qu’Ulysse a beau écouter les sirènes, il ne peut physiquement pas succomber à la tentation de les rejoindre, celles-ci restent donc inaccessibles.

    • Vérène Schaeffer

      Connaître notre vulnérabilité est notre véritable force.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén