La culture de l'esprit

S’envoler vers la démocratie avec le référendum d’initiative citoyenne

Prendre ses responsabilités, et en assumer les conséquences c’est la règle phare pour grandir. Quand l’homme devient adulte sur le plan biologique, cela veut dire qu’il est capable par ses capacités physiques et psychologiques d’assumer ses responsabilités. Il n’a plus besoin d’avoir un biberon dans la bouche, car il peut traire la vache lui-même et en commercialiser le lait.

Je participe aujourd’hui à un carnaval d’articles proposé par le blog Vaillant doctorant sur le thème de la responsabilité. Je vous invite à découvrir son blog qui est une perle pour le développement de soi en thèse.

Même s’il est passé à l’âge adulte, l’être humain n’est pas pour autant mature. Ce qui rend mature, c’est la confrontation au monde, c’est l’instant où l’homme doit trouver moyen de subvenir à ses besoins. A travers cette quête, il subira des échecs, trouvera des solutions, puis progressivement l’adulte immature grandira, laissant place à un adulte expérimenté.

allumer la lampe de son esprit

En assumant ses responsabilités et les conséquences qui vont avec, l’adulte développe sa maturité et prend conscience de ses actes.

Responsabiliser le peuple

Si nous grandissons par la prise de responsabilités, il est possible de se demander si un peuple doit ou non assumer ses responsabilités pour grandir lui aussi. Léon Tolstoï, qui était un barine (maître russe), a lutté toute sa vie pour libérer ses paysans afin qu’ils jouissent de leur liberté.

Dans une démocratie, la souveraineté appartient au peuple, et le peuple décide donc du système dans lequel il souhaite vivre en votant ou en abrogeant des lois. Ce système politique peut être ce que l’on appelle le Ric (référendum d’initiative citoyenne) constituant. En somme, ce qui se rapproche le plus du slogan “Liberté, égalité, fraternité”.

politique française

La prise de responsabilité n’est pas de suivre bêtement les indications d’un État, mais bel et bien de pouvoir se questionner en toute conscience. L’important étant de prendre une décision bonne pour soi sans subir d’influences. Appliquer sans réfléchir des règles imposées, c’est ce que fait l’enfant qui écoute ses parents, car il est encore immature. Mais dès l’instant où l’on devient adulte, nous devons être en mesure de prendre des décisions, et d’en assumer pleinement les conséquences. De cette manière, l’homme et le peuple grandissent.

champ de blé mature

Celui qui parle d’être responsable, sans laisser les individus prendre leurs responsabilités, est un menteur. Et les menteurs, il faut généralement éviter de les écouter sous peine d’être manipulé.

Cette pousse provient du même champ :   Dieu vous le rendra au centuple signification

Si l’individu ou le groupe n’ont pas l’occasion de faire des choix, ils ne peuvent évoluer et resteront immatures. Si un peuple est bête, c’est qu’il n’est pas responsabilisé par son état, état qui sert alors de véritable couveuse en comblant les besoins primaires, empêchant par-là le peuple de grandir.

Appliquer le référendum d’initiative citoyenne

Le Référendum d’initiative citoyenne fut durant des siècles impossible à appliquer. En effet, dans un monde qui ne possède par de meilleurs moyens de communication qu’un coursier sur cheval, il n’est pas possible de faire voter et d’abroger des lois par toute une population. Par conséquent, les politiques les plus stables étaient les pouvoirs centralisés tels que le France. Le Roi reçoit les informations et prend les décisions pour le royaume, et tout autre système politique n’aurait pu s’étendre car les moyens de communication ne le permettaient pas.

Cependant de nos jours, à l’ère du numérique, un nouveau système est possible. Une plateforme internet qui centraliserait les propositions de lois.

Poignée de mains

Chacun voterait ou non pour ce qui lui semble juste. Et qui de mieux placé pour voter les lois du peuple que le peuple lui-même ? Le peuple subit au quotidien les applications de ces lois, il peut donc les analyser et en déduire leur perspicacité.

Un système politique stable

Cette prise de responsabilités entrainerait une conscience politique, le peuple serait impliqué dans le développement de la société, et deviendrait un véritable acteur. Il n’y aurait alors plus d’affrontements sanglants entre état et peuple, puisque le peuple serait l’état, et ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même. Tout en diminuant les tensions dans un pays, un système politique basé sur le RIC permet une adaptation rapide et efficace de la société à ses propres besoins.

Maintenant, sommes-nous prêts à assumer pleinement nos responsabilités ? Sommes-nous prêts à devenir des adultes ? Partagez votre avis en commentaires !


Je t’invite à me rejoindre sur mes différents réseaux sociaux pour profiter de contenus annexes et être prévenu des nouvelles publications :

Ma page Facebook

Mon compte YouTube

Ma page Instagram

Mon canal Telegram

Précédent

La puissance des Contes et nouvelles selon Léon Tolstoï

Suivant

Les zombies existent, mystérieux procédé de fabrication

  1. nina

    citation de Victor Hugo

    “Vous n’avez rien fait, j’insiste sur ce point, tant que l’ordre matériel raffermi n’a point pour base l’ordre moral consolidé ! Vous n’avez rien fait, tant que le peuple souffre ! Vous n’avez rien fait, tant qu’il y a au-dessous de vous une partie du peuple qui désespère ! Vous n’avez rien fait, tant que ceux qui sont dans la force de l’âge et qui travaillent peuvent être sans pain ! Tant que ceux qui sont vieux et ont travaillé peuvent être sans asile ! Tant que l’usure dévore nos campagnes, tant qu’on meurt de faim dans nos villes, tant qu’il n’y a pas des lois fraternelles, des lois évangéliques qui viennent de toutes parts en aide aux pauvres familles honnêtes, aux bons paysans, aux bons ouvriers, aux gens de cœur ! Vous n’avez rien fait, tant que l’esprit de la révolution a pour auxiliaire la souffrance publique ! Vous n’avez rien fait, rien fait, tant que dans cette œuvre de destruction et de ténèbres, qui se continue souterrainement, l’homme méchant a pour collaborateur fatal l’homme malheureux !”

  2. nina

    citation de Rosa Luxemburg

    ” La liberté pour les seuls partisans du gouvernement, pour les seuls membres d’un parti – si nombreux soient-ils –, ce n’est pas la liberté. La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui ne pense pas comme vous. Ce n’est pas par quelque souci fanatique de « justice », mais parce que tout ce que la liberté politique a de vivifiant, de salutaire et de purifiant dépend de ce caractère essentiel, et que ces vertus cessent d’agir quand la « liberté » devient un privilège. »

  3. Vérène Schaeffer

    Sans la responsabilité, la liberté se détruit, se vide de son sens. Savoir se montrer responsable, c’est être libre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :