La culture de l'esprit

le soleil et la terre

La Terre est-elle unique ?

La planète Terre n’est qu’un astre en gravitation autour du Soleil. Notre soleil n’est lui-même qu’une naine jaune, une étoile relativement petite et stable dans une galaxie comprenant des milliards d’étoiles. Notre galaxie n’est à son tour qu’un grain de poussière dans un univers qui en comprend des billions. Alors en quoi la Terre est-elle exceptionnelle ? N’est-elle pas qu’une infime particule au cœur de l’arche astrale ? La Terre est-elle unique ?

La formation de la Terre

Il y a plus de 4 milliards d’années, notre Terre ressemblait plus à une boule de feu qu’à la planète bleue accueillante que l’on connait aujourd’hui. La lave s’écoulait à sa surface comme l’eau dans les ruisseaux. Des astéroïdes frappaient le corps de la Terre. L’eau brûlante aurait consumé nos chairs, et l’air saturé en vapeur noyé nos poumons. C’est à cette époque que se produisit un évènement à l’origine de notre existence. Une protoplanète appelée Théia va percuter la Terre et donner naissance à la Lune (dans la mythologie grecque, Théia est la mère de la Lune).

la formation de la terre

En plus de donner naissance à la Lune, cet impact aura pour conséquence de dévier l’axe de rotation de la Terre. L’inclinaison de cet axe est à l’origine des saisons. Ces saisons sont-elles mêmes à l’origine d’importants développements technologiques de l’humanité. L’alternance des périodes riches/pauvres en énergie ont forcé notre espèce à accumuler les ressources en période d’abondance, puis à les stocker en inventant notamment l’écriture… Les premières tablettes de pierres n’étaient pas de la poésie homérique, mais de la pure et simple comptabilité. Ce phénomène astrale est donc à l’origine du développement de notre espèce pour cette raison, mais pas uniquement.

La protoplanète Théia est la mère de l’humanité

La lune est en orbite autour de la Terre, on dit donc qu’elle en est le satellite. Sa proximité avec notre astre et sa densité font qu’elle attire les corps à elle, elle génère de l’attraction. Cette force gravitationnelle n’est pas suffisante pour déplacer la Terre, mais suffisante pour attirer son eau. La Lune est donc la principale cause des marées (petite cause, grands effets, découvrez cela dans cette nouvelle).

lune au-dessus de la mer

Faisons maintenant un saut dans le temps, disons autour des 300-400 millions d’années. Désormais la Terre est formée, et la vie animale s’y développe dans la mer. Sous les influences de la Lune, les marées ne cessent de rejeter des créatures sur le sable, avant de les abandonner à leur triste sort. Moururent celles qui n’étaient pas capables, durant un cycle de marée, de se maintenir en vie et de récupérer de l’énergie. Par contre, les espèces qui possédaient des nageoires ou autres organes leur permettant de se déplacer hors de l’eau survécurent. C’est ainsi que les marées permirent, au fil d’une longue sélection naturelle, la sortie de l’eau des espèces animales. Aventure qui nous mènera, des millions d’années d’évolution plus tard, à la naissance de l’humanité.

L’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre est une bénédiction qui la rend unique

La Terre tourne autour du soleil sur son axe de rotation incliné, inclinaison provoquée par la percussion jadis de Théia. Depuis, la Lune maintient en place cet axe de rotation, ce qui évite les bouleversements climatiques. Cette inclinaison est la clé des saisons, sans elle nous aurions une température constante sur l’ensemble de la Terre. Froide dans les pôles, qui recevraient moins de lumière du soleil ; chaude à l’équateur, qui serait plus sensible aux rayons. Dans cette configuration le développement de la vie serait fortement ralenti, et dans son ensemble le système Terre deviendrait moins viable pour faire évoluer une espèce intelligente.

Cette pousse provient du même champ :   Reprendre le contrôle de son Ego

Les particularités qui font que la planète Terre est unique

Les planètes qualifiées d’habitables, à des années lumières de notre Terre, ne le sont que sur deux critères principaux :

La planète doit se situer dans la zone habitable d’un système solaire, c’est-à-dire à bonne distance d’un soleil. Et la planète doit posséder une taille proche de celle de la Terre. Or, nous voyons que l’ensemble des phénomènes qui ont formé la Terre : l’éclatement d’étoiles qui a densifié des gaz, l’impact de l’astre Théia qui nous a offert la lune et les saisons en inclinant l’axe de rotation, la bonne configuration du système Terre-Lune-Soleil, la présence d’eau sous trois formes (afin de comprendre la physique des éléments je vous invite à lire cet article), font que la Terre est unique. Unique dans la formation de sa matière car les causes sont innombrables, mais multitude dans sa capacité à porter la vie en elle.

l'univers est infini

D’autres planètes sont probablement, dans l’infinité de l’univers, capables de générer la vie. Toujours est-il que la formation de la Terre est exceptionnelle rien que par la quantité de facteurs réunis, qui ne sont pas reproductibles à l’identique. Les particularités de la planète terre sont nombreuses. Elles forment les conditions idéales pour le développement d’une espèce consciente telle que l’homme.

Dieu est-il responsable de la formation de l’univers ?

Etudier notre place dans l’univers, tous ces facteurs qui ont donné la vie, puis enfin la conscience à notre espèce, nous rapproche des grandes questions existentielles. Etudier l’astronomie est une quête spirituelle, une façon d’étudier le corps de Dieu sans prononcer son nom. Car, si Dieu est en chaque chose et partout présent, qu’il est la matière constituant l’univers et les lois qui la régissent, n’étudions nous pas son corps en étudiant les astres ? Tout dépend du concept que l’on associe à Dieu. Dieu est l’univers, l’univers est Dieu.

la lune tenue dans une main, cette lune rend la terre unique

La science ne doit plus être vu comme un frein à la spiritualité, et la spiritualité un frein à la science (cet article approfondit cette relation entre science et spiritualité). Ces deux formes de connaissances peuvent collaborer pour constituer des esprits forts, qui ne se contentent pas d’un Dieu sur un nuage, ou d’un brin d’acide désoxyribonucléique dénué d’intérêt, dû au pur hasard de l’univers… Etudier l’univers, c’est allier le comment, par la science, et le pourquoi, à travers une conception divine. C’est permettre à l’humanité d’évoluer technologiquement, et spirituellement afin d’éviter de ressentir un trouble existentielle. Notre espèce est consciente d’elle-même, en l’être humain réside une volonté de comprendre le Tout afin de s’apaiser face à la mort inévitable, et au non sens de l’existence. Ce merveilleux mélange de sciences, et de Théologie peut apporter cette paix à l’âme, alors pourquoi refuser ce qui est évident, et même prouvé par notre si incollable science ?


Nouveaux contes, mythes et légendes pour comprendre le XXIe siècle

Voici la compilation ultime de mes écrits. Vous y retrouverez plus de 300 pages de légendes et nouvelles, accompagnées de réflexions philosophiques :

Votre livre Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir ce travail.

Un projet d’écriture ou une question ? Pour me contacter, c'est par ici

Précédent

L’importance de Dieu chez William Blake

Suivant

Comment accomplir son destin ?

  1. Vérène Schaeffer

    La science sans la croyance est la ruine de l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén