La culture de l'esprit

motard dans le désert style cyberpunk

Comment accomplir son destin ?

Le destin est une entitĂ© Ă  laquelle on ne peut Ă©chapper. Il est l’influence qui dirige notre vie, l’ensemble des stimulations que nous avons reçues et recevrons. MĂŞme si nous prenons connaissance de ce destin, nous ne faisons qu’accomplir ce mĂŞme destin qui Ă©tait de connaitre notre destin. Donc sur une Ă©chelle cosmique, le destin est inaltĂ©rable, inĂ©branlable. Cependant, de notre Ă©chelle terrestre nous le percevons.

Qu’est-ce que le destin ?

Notre perception humaine du destin nous incite Ă  employer des termes comme : “suivre son destin“. Ce qui sous entend que nous en avons le contrĂ´le. Ce qui est rĂ©el de notre point de vue, et mĂŞme nĂ©cessaire. Cependant sur une Ă©chelle divine, le destin est une entitĂ© immuable, imperturbable.

l'homme qui se questionne devant l'univers

En effet, si nos dĂ©cisions sont forgĂ©es par notre gĂ©nĂ©tique et par les stimulations que notre organisme perçoit au cours de sa vie, nous ne sommes pas maĂ®tres de notre destin. En revanche, la vie a souhaitĂ© que nous en ayons l’illusion, donc de notre perception subjective le destin est bel et bien rĂ©el, et nous pouvons l’influencer. D’oĂą l’importance humaine de la phrase : “accomplir son destin“.

Cette locution signifie qu’une personne prend la dĂ©cision de devenir ce qu’elle doit ĂŞtre. Qu’Ă  un moment donnĂ© de sa vie se fait une bascule, qui l’entraine vers sa rĂ©alisation (c’est ainsi que JĂ©sus se dĂ©cida Ă  agir). Dès cet instant les doutes et les tourments s’estompent pour laisser place Ă  une ferme rĂ©solution. C’est la sortie du brouillard qui, trop longtemps a voilĂ© notre vue.

Fuir son destin

Fuir son destin revient Ă  fuir une part de soi-mĂŞme, en quelque sorte Ă  amputer son âme (notre souffle de vie) d’un fragment qui lui est cher. Mais l’âme est coriace, et sans cesse nous rappelle ce pourquoi nous sommes lĂ . Une frustration grandit, le vent se lève, puis un jour la tempĂŞte se dĂ©chaine et l’homme brise ses chaĂ®nes pour s’accomplir. Les tourments sont une force de changement, des Ă©motions nĂ©gatives violentes incitant l’ĂŞtre Ă  transformer sa vie. (lisez cette nouvelle pour comprendre tout ce processus)

Cette pousse provient du mĂŞme champ :   Comment dĂ©finir le paradis et l'enfer ?
DĂ©couvrez la nouvelle “Perdition”, afin d’Ă©tudier le processus d’accomplissement de soi

Fuir son destin c’est fuir cette connaissance intuitive de ce qui est bon pour nous. Fuir cette connaissance du cĹ“ur, qui n’est autre que l’intuition de notre organisme en rĂ©action Ă  un vĂ©cu. Les sentiments guident l’âme ; la morositĂ© incite Ă  changer ses habitudes tandis que la sĂ©rĂ©nitĂ© indique Ă  l’homme que sa situation est bonne.

Accomplir son destin

Suivre son destin revient Ă  accepter ce qui est en nous en cessant de le refouler sous l’effet de la peur. En quelque sorte il faut Ă©couter son cĹ“ur, c’est-Ă -dire ses sentiments. Accomplir son destin c’est se rĂ©aliser en tant qu’homme, en Ă©coutant ses capacitĂ©s et les appels de notre âme. Cet accomplissement se fait Ă  l’Ă©chelle humaine, et nĂ©cessite donc une lutte violente contre la part de nous qui refuse d’agir. C’est en l’emportant sur cette tentation que l’individu se transcende, et accomplit finalement son destin. (voici un article intĂ©ressant pour comprendre les dĂ©mons qui nous dirigent)

jésus-portant-la-croix

C’est ce destin qui pourchasse Max dans Mad Max fury road. RongĂ© par les remords il ne peut trouver la paix, errant dans des limbes dĂ©sertiques Ă  la recherche du meilleur de lui-mĂŞme. Il a beau accĂ©lĂ©rer sur sa moto, la tempĂŞte ne fait que grandir en lui, jusqu’Ă  sa bascule… Il prend alors la dĂ©cision de ne plus fuir, mais de plonger au cĹ“ur de ce qui le ronge, au cĹ“ur de la tempĂŞte. Et c’est dans l’Ĺ“il du cyclone qu’il trouvera la clĂ© qui ouvrira en lui les portes du paradis.


Nouveaux contes, mythes et légendes pour comprendre le XXIe siècle

Voici la compilation ultime de mes écrits. Vous y retrouverez plus de 300 pages de légendes et nouvelles, accompagnées de réflexions philosophiques :

Votre livre Cliquez ici ou sur l'image pour découvrir ce travail.

Un projet d’écriture ou une question ? Pour me contacter, c'est par ici

Précédent

La Terre est-elle unique ?

Suivant

3 citations rares de Victor Hugo sur Dieu

  1. veronique guerrin macznik

    ” …Telle est ma quĂŞte,
    Suivre l’étoile
    Peu m’importent mes chances
    Peu m’importe le temps
    Ou ma désespérance
    Et puis lutter toujours
    Sans questions ni repos…” La QuĂŞte Jacques Brel

    La roue de la fortune tourne d’ avant en arrière, d’un cĂ´tĂ© ou de l’autre ; en Ă©volution et aussi en involution ; pourtant en son centre demeure l’InĂ©luctable : ce qui est le plus important et demeure essentiel Ă  celui qui vit sa vie ; Le sens donnĂ© Ă  ce centre serait alors celui de suivre l’Ă©toile intĂ©rieure quoiqu’il en coĂ»te…
    Comme un “moteur”, une impulsion, un “saisissement” des opportunitĂ©s qui se dĂ©voilent peu Ă  peu sur le chemin de la “destinĂ©e” et pouvoir se libĂ©rer de toute idĂ©e de fatalitĂ©…
    Y a t’il une puissance supĂ©rieure et extĂ©rieure qui a dĂ©cidĂ© pour nous ? Une prĂ©destination ? Avons nous dĂ©cidĂ© nous mĂŞme avant que de venir au monde et que de boire l’eau du LĂ©thĂ© de tout ce qui nous arrivera comme l’Ă©crivait Platon ? Ainsi rien ne pourrait ĂŞtre modifiĂ© !
    Les coups du sort et les épreuves sont ils fixés par avance ? Echappent ils à notre contrôle ? Se penser maître de sa vie serait il présomptueux et défiant les Dieux ?
    Pourtant, se sentir responsable de chacun de ses actes semble ĂŞtre sage et prudent.
    Libre arbitre ou subir ce qui n’est pas choisi ?
    j’aime l’idĂ©e des 3 Moires ou Parques ou Fata, elles qui dispensent aux mortels le sort de leurs vies ; leurs “destinĂ©es ” : la première, la fileuse qui tisse le fil de la vie, la deuxième, la rĂ©partitrice qui dĂ©roule ce fil et la troisième, l’inflexible qui le coupe.
    De la naissance jusqu’Ă  la mort, nous sommes le tisserand de notre vie mais n’y a t’il pas quelques mystères inconnus qui colorent, entravent, illuminent ou obscurcissent ce tissage jamais vraiment terminĂ© ? N’y a t’il pas quelques impondĂ©rables dont il faudrait tenir compte ?

    • Merci pour ton commentaire. Les moires marquent bien l’inĂ©vitable du destin, on peut parler ici d’un destin perçu sur une Ă©chelle cosmique. De notre point de vue terrestre nous sommes effectivement nos propres tisserands, influencĂ©s par l’immensitĂ© de l’univers et par ses lois… Incapables de lire leur destin dĂ©jĂ  imprĂ©gnĂ© dans la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez tous mes livres : Cliquez ici pour découvrir mes plantations...

Thème par Anders Norén